mardi 20 août 2019

L'heure de la rentrée!

Les vacances sont terminées, l'heure de la rentrée a sonné pour moi!
Je suis coupable de ne pas vous avoir donner de nouvelles mais j'avais besoin d'un vrai break, de me déconnecter un peu. Je suis partie deux semaines dans le var, où j'ai passé des vacances fabuleuses.
Au retour,  j'ai pu profiter encore deux semaines à la maison, mais sans vraiment m’intéresser au jardin.
L'été étant brûlant, le jardin a trinqué, je ne vous le cache pas. J'ai nettoyé un peu puis je l'ai laissé de côté.  J'ai beaucoup lu, 8 livres en tout! Et j'ai pu le faire parce que j'avais l'esprit libre.
Les derniers jours ont été plus frais et même s'il n'a pas vraiment plu (on a des averses de 2mm, voire 4 mm comme ce week end), le jardin récupère un peu.
Je vous emmène y faire un tour.
Quelques remontées de rosiers: Harlow carr, Sidonie..

L'herbe est verte par endroit mais ellle ressemble à un paillasson dans beaucoup d'autres


Grand Duc Jean fleurit
Gertrude Gekyll remonte elle aussi
Dans le massif près de la rivière (elle ne coule plus depuis juillet!), ça ne va pas trop mal: persicaires et phloxs sont en forme!




Les allées rétrecissent
Les 1ères fleurs de dahlia de l'année: ils ont tous grillé cet été et n'ont rien donné pour le moment. Ils se remettent peu à peu.

L'allée des roses est colorée grâce aux phloxs, protégés par l'ombre des rosiers lianes, que je n'ai pas encore taillés. Quand je vous dis que j'ai eu la flemme!



Les pennisetums peinent à émettre leurs épis cette année
Les sauges ont été arrosées pendant mon absence par une amie, elles n'auraient jamais résisté sinon.
Je ne cache pas ma fièreté devant mes jardinières: les 1ères que je réussi de ma vie! Je reproduirai les mêmes l'an prochain, elles ont résisté formidablement aux chaleurs
Je vous quitte avec cette dernière photo, qui vous montre de la terre nue.Comment est ce possible? Un nouveau massif? 
Et bien non, pas du tout: vous allez avoir du mal à le croire mais on a pris la décision d' arracher tous les végétaux qui se trouvaient sur la partie gauche du 2ème palier. Pourquoi?
Pour deux raisons. Depuis le début de la création des paliers, j'avais toujours trouvé que la végétation était trop dense, que ça manquait d'air. L'entretien de ce palier était quasi impossible, les murets plus accessibles. Bref, je m’arrachais les jambes, les bras à chaque passage.
Et deuxièmement, depuis quelques années, Olivier me disait qu'on avait eu tort de planter ce 2ème palier et qu'il imaginait bien un autre projet, avec de l'eau si vous voyez ce que je veux dire.

J'ai cogité  des jours, des semaines, des mois pour finir par admettre qu'il fallait me résoudre à arracher pour commencer la moitié. Sans regret (je m'en étonne encore), j'ai donc arraché les rosiers Verdi, President de Seze, Raubritter, Maman Turbat et Marie Brissonet et quelques vivaces. 
Le projet, qui est un bassin,vous l'aurez deviné, demande encore un peu de réflexion alors en attendant, on a semé du gazon.
J'ai besoin de me familiariser avec ce vide et éventuellement, que je réfléchisse à la mise à nue de la totalité de ce 2ème palier. Il reste l'autre partie encore qui me chiffonne.

En toute sincérité, je suis satisfaite d'avoir pris cette décision. Arracher des rosiers, ça n'est pas facile et il y a quelques années, ça m'aurait été impossible!
Mais un jardin est fait pour évoluer. J'ai redonné de l'air dans cette partie du jardin et je trouve que les autres paliers sont mieux mis en valeur désormais.
J'ai besoin de laisser passer du temps: l'automne, l'hiver peut être, avant d'envisager autre chose. 
Au printemps, je saurai s'il faut aller au bout de notre projet ou si finalement, les choses sont bien en l'état.
- Est ce que je fais un bassin dans cette partie du palier?
ou
- Est ce que je laisse cette partie en gazon et je fais le bassin dans la partie droite du pallier (et je dois donc par conséquent y faire aussi le vide) ? 
Je suis indécise et je n'ai pas envie de penser à ça pour le moment.
Le printemps me donnera des ailes et me dira ce qu'il faut que je fasse.
Vos commentaires aussi m'aideront dans ma reflexion, je n'en doute pas!
A très vite!

lundi 8 juillet 2019

Un mois de Juillet brûlant

Nous voilà déjà en juillet, les semaines filent à une vitesse folle!
Avec ce début d'été brûlant, le temps est venu au jardin d'attaquer la phase de nettoyage estivale au jardin avec la taille des rosiers et des vivaces de printemps. Ah je déteste faire ça!
La semaine passée, on a commencé par l'entrée de la maison: Ghislaine de Féligonde, Albertine et Suzon ont eu droit à un sérieux nettoyage.
Ce samedi, ce sont les rosiers Charles de Mills, Salet, Adelaide d'Orléans et Constance Spry qui ont eu un coup de propre. Le magnolia twisty baby a été rabattu et un physocarpus également.
Beaucoup de rosiers remontants ont été débarrassés de leurs fleurs fanées, bon nombre de vivaces printanières ont été taillées.
Résultat de la journée: une remorque entière de déchets.
Et je n'ai pas fini! Il me reste un week end avant les vacances et je ne suis pas certaine d'arriver au bout de ma liste de travaux. C'est sans doute une des rares périodes de l'année où je n'aime pas travailler au jardin. Il fait chaud, la sécheresse sévit au jardin et la corvée d'arrosage occupe bon nombre de mes soirées.


Je vous emmène tout de même au jardin, où il reste quelques floraisons malgré la chaleur.
Du côté de la rocaille, ce sont des couleurs flamboyantes qui dominent.
Hemerocalles et rosiers fleurissent à l'unisson

White Magic de Lens et Hemerocalle fulva kwanso

White Magic



Tequila de Meilland parait imperturbable et fleurit depuis des semaines


Les hydrangeas annabelle sont beaux pour le moment.

Côté rivière, les alliums sphaerocephalon apportent une jolie touche poupre


La campanule Loddon Anna est superbe ce matin, elle fleurit aux côtés de Strawberry Hill de David Austin


Monardes
 Clématite Minnie Belle

Cette semaine s'annonce moins chaude que la précédente mais pas une goutte de prévue. La situation va vite devenir critique, je suis inquiète pour les vivaces, qui dessèchent malgré les arrosages.
Phloxs, asters grillent, je crains le pire si cette situation perdure. Les estivales vont sécher avant même de fleurir si ça continue.
Je n'aime définitivement pas cette période au jardin. Tout est défraîchi, les couleurs sont ternes.
La pelouse grille

J'ai besoin de le quitter quelques temps, pour mieux y revenir ensuite. Encore deux semaines de patience!
Bonne semaine à tous!


dimanche 30 juin 2019

Le jardin sous la canicule!

La canicule sévit depuis une semaine désormais sur le jardin. Le thermomètre a affiché des températures qui oscillaient de 34 à 36 degrés. 
Le pire fut au bureau: on a fini à 34 degrés jeudi après midi. Une horreur!
Heureusement, les nuits sont fraîches, on redescend ici à 18, 19 degrés, ce qui permet de récupérer un peu.
Le jardin s'est évidemment métamorphosé, la plupart des rosiers sont défleuris et doivent être taillés.
Quelques coins de fraîcheur subsistent, mais plus pour longtemps.
Les lianes tiennent le coup dans l'allée des roses. Les rosiers arbustifs comme Salet et charles de Mills sont à tailler, Fantin Latour a déjà été toiletté. 


Les couleurs du jardin passent, les verts sont ternes, la végétation souffre! On aborde une époque que j'aime moins au jardin. C'est sans doute pour cela que je l'abandonne aussi facilement pour partir en vacances en juillet!
Adenochatea est passé du rose au au blanc.

Il y a des rosiers qui font de la résistance et que rien ne semble arrêter. Bonica par exemple!








Les estivales commencent leur floraison et prennent le relais des rosiers, qui s'essouflent
Les epilobiums sont en fleurs!




Veronicastrum


Verbascum chaixii album et dahlia Audrey

Clématite viticella Prince Charles

Roseraie du châtelet, en pleine forme



Salvia Violette de Loire
Clématite Lady Diana


Dans la rocaille, le rosier Tequila de Meilland m'impressionne par sa générosité cette année


Un petit incident à noter cette semaine: le verre trempé de la table basse du salon de jardin en terrasse a litteralement explosé sous la chaleur! Heureusement, les chats n'ont rien!
Ca laisse imaginer la température en terrasse, située plein ouest.
J'attends les vacances avec impatience: encore un peu plus de 2 semaines.
Bonne semaine à tous!